La Fête de la Pâque PDF Imprimer Envoyer

Message donné par Emmanuel Lambotin

 

La fête de la Pâques

 

I. Introduction :

Exode 12 :2, 3, 6, 7, 12, 13, 23, 27

« L’Eternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d’Egypte:

2  Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois; il sera pour vous le premier des mois de l’année.

3  Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison….

Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs.

7  On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera….

12 Cette nuit-là, je passerai dans le pays d’Egypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d’Egypte, depuis les hommes jusqu’aux animaux, et j’exercerai des jugements contre tous les dieux de l’Egypte. Je suis l’Eternel.

13  Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Egypte.

II. La signification de la Pâque

Dérivé d’un verbe hébreu qui signifie « passer outre » dans le sens « d’épargner »

 

Ce que déclare la Bible sur les descendants d’Abraham :

Genèse 15 :13-14 « Et l’Eternel dit à Abram: Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans.

14  Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses. »

 

  • Rappel de la venue des enfants d’Israël en Egypte au travers de Joseph.

Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.

 

- La Pâque s’appelait aussi « fête des pains sans levain »

(Exode 23 :15 ; Deuteronome16 :16) elle fut instituée en Egypte, pour commémorer l’événement fondamental de la délivrance des Israelites

(Exode 12 : 1, 14, 42 ; Exode 23 :15 ; Deutéronome 16 : 1, 3)

 

- La Pâque, célébrée le 14ème jour du premier mois, nisan (Avril), pour commémorer la sortie d’Egypte du peuple d’Israël.

Nombre 9 : 5 « Et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois, entre les deux soirs, dans le désert de Sinaï; les enfants d’Israël se conformèrent à tous les ordres que l’Eternel avait donnés à Moïse. »

 

 

- Il est important que se célébra solennellement le souvenir de la nuit où le Seigneur avait fait mourir tous les premiers-nés des Egyptiens, mais épargné les demeures israélites, marquées du sang de l’agneau.

 

- Les habitants devaient être debout, le bâton à la main, dans l’attitude de gens prés à partir et s’attendant à la délivrance promise par Dieu.

 

- La fête commencée le 14 du mois d’Abib (Nisan) au soir, c'est-à-dire au début du 15e jour, par un repas consécutif au sacrifice de l’agneau (Lévitique 23 :5)

- L’agneau ou un chevreau était égorgé entre les 2 soirs, aux approches du coucher du soleil (Exode 12 :6 ; Deutéronome 16 :6), entre la 9e et la 11e heure.

 

- Rôti tout entier, il était mangé avec des pains sans levain et des herbes amères (Exode 12 :8)

 

- L’animal ne devait pas être bouilli. Son sang répandu évoquait l’expiation, les herbes symbolisaient les souffrances de la servitude en Egypte, le pain sans levain représentait la pureté (Lévitique 2 :11 ;

1 Corinthiens 5 :7-8  « Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolée.

8  Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. »

 

- Les Israélites qui avaient part à cet acte de rédemption composaient le peuple saint, communiant avec joie en présence du Dieu invisible. La participation au repas Pascal était obligatoire pour les hommes seulement, mais les femmes avaient droit de s’y associer, ainsi que toute la maisonnée.

 

- Le chef de famille rappelait l’histoire et le sens de la Pâque.

A l’origine les Israelites se tenaient debout pour prendre ce repas. Le repas Pascal, cérémonie préliminaire, caractérisait la fête, qui se prolongeait jusqu’au 21e jour du mois

(Exode 12 :18 ; Lévitique 23 :5 ; Deutéronome 16 : 6-7).

 

- Le jou  r où les Israelites quittèrent l’Egypte, Moïse leur révéla que la solennité de la Pâque durerait 7 jours. (Exode 12 : 14-20 ; 13 : 3-10).

 

- Moïse ne leur avait d’abord donné des instructions précises que pour une nuit

(Exode 12 : 21-23) en les informant que ce serait une loi perpétuelle (exode 12 : 24-25)

 

- Le lendemain de ce sabbat, le second jour de la fête, le sacrificateur balançait devant l’Eternel une gerbe d’orge, prémices de la moisson : Ce geste consacrait le début des récoltes (lévitique 23 :10-14 ; Josué 5 :10-12)

 


1. Une délivrance pour Israël

Les quatre siècles ténébreux étaient maintenant passés.

Le temps était arrivé pour sortir de l’esclavage pour recevoir la liberté,

D’abandonner la pauvreté pour la richesse,

D’échanger l’oppression pour la liberté et

De quitter les ténèbres pour entrer dans la lumière.

Jean 12 : 46 « Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. »

 

L’Egypte serait derrière eux et la terre promise, avec son lait et son miel devant eux.

 

- Ceci est une merveilleuse image de notre propre salut acquis à travers Christ. L’image de la Pâque «…un si grand salut… »

Hébreux 2 :3 « comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu »

- Notre délivrance de l’esclavage au péché et de l’oppression est montée d’une manière prophétique par les événements en Egypte quelques trois mille quatre cent années auparavant.

 

- Le pharaon portait une couronne dont le devant était paré d’un cobra. Le serpent était le symbole de Satan (Genèse 3 :1-14 ; Apocalypse 12 :9)

- Cette couronne de pharaon symbolisait la principalité qui régnait sur l’Egypte au point de vue spirituel.

 

- Le temps de Dieu était arrivé pour se servir de Moïse pour les faire sortir de dessous cette domination satanique pour entrer dans le juste royaume de Dieu.

 

- Tout comme Satan régnait à travers pharaon, Dieu régnait à travers Moïse et sa verge de berger.

Exode 4 :17 « Prends dans ta main cette verge, avec laquelle tu feras les signes. »

 

- Pharaon ne voulais pas abandonner ses esclaves sans combattre. Dix terribles plaies tomberaient sur l’Egypte avant que pharaon et son peuple déclare

Exode 12 : 31-32 « Dans la nuit même, Pharaon appela Moïse et Aaron, et leur dit: Levez-vous, sortez du milieu de mon peuple, vous et les enfants d’Israël. Allez, servez l’Eternel, comme vous l’avez dit.

32  Prenez vos brebis et vos bœufs, comme vous l’avez dit; allez, et bénissez-moi. »

 

- Dieu dit à Moïse que la dernière plaie serait la destruction et la mort de tous les premiers-nés de parmi les hommes et les bêtes.

- Pour sauver ses enfants, Dieu fit un plan qui permettrait de passer par-dessus eux, et c’était aussi l’institution de la Pâque « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois… »

Dieu était pour accorder aux Israelites « Un nouveau départ »

 

 

2. La délivrance du péché

Tout comme la Pâque était la conclusion de l’esclavage, des peines et de la pauvreté pour les enfants d’Israël, quand nous prenons notre Agneau pascal, Christ, nous obtenons un « Nouveau Commencement »

2 Corinthiens 5 :17 « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

 

- Le péché, les fautes et les échecs du passé ne nous lient plus. Nous faisons partie d’une nouvelle famille, avec une nouvelle généalogie, une nouvelle alliance et un libérateur plus merveilleux que nous puissions imaginer.

Matthieu 1 :21 « elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

 

III. Jésus Notre Agneau pascal

Exode 12 :6 « Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs. »

 

1. Un examen pour la pureté

- L’agneau pascal était choisi le Dixième jour d’Abib (Avril).

Ils devaient bien examiner l’agneau avant de le tuer le Quatorzième jour d’Abib. L’agneau devait être sans défaut et sans tache.

Luc 19 nous donne le récit de l’entrée triomphante de Jésus à Jérusalem quelques jours avant Sa crucifixion.

- Lors de cette occasion, les gens apportaient leurs agneaux pascals aux prêtres pour qu’ils soient examinés.

- Jésus, l’Agneau de Dieu, venait aussi devant le peuple et les leaders pour être examiné avant Sa souffrance et Sa gloire.

Jean 1 :29 « Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. »

- Lui aussi devait être reconnu comme étant « innocent, sans tache, séparé des pêcheurs, et plus élevé que les cieux » (Jean 1 :29 ; Hébreux 7 :26)

Hébreux 7 :26 Il nous convenait, en effet, d’avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux »

 

2. Un examen par les leaders religieux

 

Le Dixième jour d’Abib, Jésus se présenta pour cet examen.

Matthieu 22 :15-46 Cette portion de l’Ecriture nous déclare qu’il fut examiné par les hérodiens, les saducéens, les avocats et les pharisiens.

- Les pharisiens envoyèrent des disciples des hérodiens pour essayer de tromper Jésus.

- Les saducéens essayèrent de le faire tomber sur la doctrine de la résurrection

Matthieu 22 :34-37 « Les pharisiens, ayant appris qu’il avait réduit au silence les sadducéens, se rassemblèrent,

35  et l’un d’eux, docteur de la loi, lui fit cette question, pour l’éprouver:

36  Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ?

37  Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. »

- Ensuite, ils lui demandèrent de donner le nom de Père du messie

Matthieu 22 :45-46 « Si donc David l’appelle Seigneur, comment est-il son fils?

46  Nul ne put lui répondre un mot. Et, depuis ce jour, personne n’osa plus lui proposer des questions. »

 

La conclusion est : « Nul ne put lui répondre un mot »

3. Un examen par les autorités civiles

La cohorte, le tribun, et les huissiers des Juifs

Jean 18 :12 « La cohorte, le tribun, et les huissiers des Juifs, se saisirent alors de Jésus, et le lièrent. »

Jean 18 :28 « Ils conduisirent Jésus de chez Caïphe au prétoire: c’était le matin. Ils n’entrèrent point eux-mêmes dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque. »

- L’entrée par un Juif dans un parvis païen à la saison de Pâque l’aurait souillé et il n’aurait pas pu manger de son agneau pascal, qui était en train d’être examiné pour la fête au même moment.

 

- Caïphe voulait des preuves pour présenter à Pilate afin qu’il puisse condamner Jésus. Il ne trouva rien, et il répondit à Pilate de la manière suivante

Jean 18 :29-30 « Pilate sortit donc pour aller à eux, et il dit: Quelle accusation portez-vous contre cet homme?

30    Ils lui répondirent: Si ce n’était pas un malfaiteur, nous ne te l’aurions pas livré ».

 

- Après un examen approfondi de l’Agneau de Dieu, Pilate lui-même prononce que Jésus est qualifié pour devenir l’Agneau pascal

Jean 18 :38 « Pilate lui dit: Qu’est-ce que la vérité? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit: Je ne trouve aucun crime en lui. »

Jean 19 :4 «Pilate sortit de nouveau, et dit aux Juifs: Voici, je vous l’amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun crime ».

- Ce verdict civil et légal était donné au même moment que les agneaux pascals étaient en train d’être examinés et déclarés parfaits par les prêtres.

- Pilate déclare à trois reprises que Jésus est sans faute

(Jean 18 :38 ; Jean 19 :4 et Jean 19 :6)

 

- Pilate ne savait pas l’importance de cette déclaration de Son innocence. Il ne savait pas que Jésus était l’Agneau de Dieu, présenté pour son inspection. Pilate était ignorant des décrets divins donnés quatorze siècles auparavant

Exode 12 :5 «…Ce sera un agneau sans défaut… »

Deutéronome 15 :21 « S’il a quelque défaut, s’il est boiteux ou aveugle, ou s’il a quelque autre difformité, tu ne l’offriras point en sacrifice à l’Eternel, ton Dieu. »

 

 

- Dans son décret final, les paroles de Pilate sont prophétiques

Jean 19 :6 « Lorsque les principaux sacrificateurs et les huissiers le virent, ils s’écrièrent: Crucifie! Crucifie! Pilate leur dit: Prenez-le vous-mêmes, et crucifiez-le; car moi, je ne trouve point de crime en lui.

 

- Sans le réaliser, Pilate annonçait que Christ, l’Agneau de Dieu, était digne de mourir comme l’Agneau pascal de Dieu pour un monde pêcheur.

- Après quatre journées d’examens soigneux, Jésus était crucifié.

 

- La VRAI SIGNIFICATION de la Pâque avait été accomplie.

 

Au même moment où les agneaux pascals étaient égorgés et qu’ils versaient leur sang sur l’autel du temple, on saisit Jésus pour le crucifier.

 

L’ASPECT PASSE OU HISTORIQUE de la Pâque était un souvenir de la délivrance d’Egypte.

 

L’ASPECT PROPHETIQUE était accompli sur le Calvaire.

 

IV. Une couverture protectrice

Jésus est devenu une couverture pour tous ceux qui le reçoivent comme l’Agneau pascal.

Exode 12 :13 « Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Egypte. »

1 Pierre 1 :19 «…mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache… »

 

a. Le sang sur les poteaux

Exode 12 :6-7 « Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs.

7  On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera. »

 

- Ce n’était pas un accident que le sang placé sur le linteau au dessus de la porte coulait et formait une ligne verticale, comme la portion centrale de la croix.

Quand vous reliez le sang  sur les deux poteaux de la porte avec une ligne horizontale, vous obtenez UNE CROIX.

 

- Ceci était une indication prophétique de la venu du Messie, de l’Agneau de Dieu, qui mourrait sur la croix.

Exode 12 :22-23 « Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin.

23  Quand l’Eternel passera pour frapper l’Egypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Eternel passera par-dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d’entrer dans vos maisons pour frapper. »

 

 

- Notez que la Bible dit que quand il voit le sang « L’Eternel passera par-dessus la porte »

- Ceci signifie que Dieu s’est placé lui-même au-dessus des maisons des Israelites pour les recouvrir. Il était là, en train de les protéger contre l’ange destructeur qu’il avait envoyé contre les Egyptiens.

 

b. Le Christ crucifié

 

Le sang sur les poteaux de la porte représente clairement le Christ crucifié, debout à la porte des maisons des croyants, comme un Sauveur, Protecteur et Libérateur.

 

Le Psaume 91 décrit la protection dont nous jouissons quand le sang de l’Agneau pascal est appliqué à la porte de notre cœur.

Psaume 91 : 1-4 « Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant.

2  Je dis à l’Eternel: Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie !

3  Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, de la peste et de ses ravages.

4  Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous ses ailes ; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse.

 

- Satan est le destructeur l’ange de la mort Apocalypse 9 :2 et 11

 

- Tous ceux qui acceptent le sang versé de l’Agneau et qui se cachent derrière la croix trouvera une parfaite protection contre le destructeur (Satan)

 

- Il y a une PROTECTION PARFAITE contre les œuvres du destructeur, qui est notre adversaire.

1 Pierre 5 :8 « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. »

 

Le sang sur les poteaux apportait la présence de Dieu, qui rendait le destructeur impuissant contre cette maison.

Hébreux 2 :14 « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable »

 

- le Christ crucifié, debout à la porte de notre cœur, rend le diable impuissant contre nous. Alléluia

Jean 8 :36 « Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. »

 

- Le salut doit entrer dans ta maison, comme le Seigneur l’a dit à Zachée

Luc 19 :9 « Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d’Abraham. »

Histoire : Au Bangladesh, lors d’une projection du film de Jésus, un dimanche de Pâques, toute l’assemblée se mit a pleurer d’émotion en voyant la scène de la crucifixion. Soudain un petit garçon assis au dernier rang bondit de son siège en criant : « Ne vous affolez pas, il va se relever. Je vous assure, j’ai déjà vu le film »

Vous aussi, réjouissez-vous : c’est Pâques, il s’est relevé, il est ressuscité et la même chose nous arrivera un jour